waterfall, river, iceland-4973028.jpg

Ne stocke pas ta sève, laisse la couler dans tes veines

Transformation

Ne stocke pas ta sève, laisse la couler dans tes veines

Je me remets doucement d’une intense douche de beauté et de victoires de personnes que j’accompagnais ce we en déblocage de l’inconscient. Si toutefois elle était partie, ça gonfle ma foi en l’humain et son désir d’évolution

Quand ca fait flop, ca fait flop

MAIS D’OÙ CA VIENT ?

La semaine passée, j’ouvrais mon cœur à te partager mon envie de reconnaissance. Et bien ma demande à fait un magistral flop de retours – néants – nada – aucun. Ici en tous cas.

Rien de grave et ca me fait plus rire qu’autre chose. Mais je t’invite à te poser cette question: qu’est-ce fait que tu n’as pas répondu à cet appel ?

De mon côté, avant, j’avais le “on demande pas, c’est pas bien”. Quelle merde. Il existe aussi l’idée que pour que cela vienne du cœur, il faut attendre que ca vienne du cœur. POUAH

Je vois à quel point aujourd’hui je suis à l’aise et pleine d’enthousiasme à partager mon amour de l’humain. Je ne stocke pas ma sève et la partagé aisément. Et si quelqu’un me le demande et que je le pense, je le dis. Ouch…personne ne m’aime donc ici ? Non, sinon, il y a longtemps que tu serais parti.e.


MA RÉALITÉ

De mon jardin, je vois à quel point autre que l’argent, le sujet de l’amour vrai et authentique est encore tabou. Dans les relations hommes-femmes, ne faut pas dire, ce n’est pas décent. Dans les relations pros, ce n’est pas la cadre. Dans les relations amicales, c’est pudique.

Pourtant, si tu savais à quel point c’est bon et doux de dire à une personne “je t’aime”. Rien derrière (et rien devant), juste c’est 2 mots. Faut-il qu’ils soient réservés à la sphère amoureuse ? Filiale ? Est-ce qu’ils sont juste réservés ?

De fait, on va tous et toutes crever de manque d’amour par manque de courage et de Oser dire ton authenticité. Dommage, parce qu’on en a tous terriblement besoin.

 

MA PLACE

Alors je te le dis tout en gardant mon froc bien à sa place, toi, ami.e lecture et lectrice, je t’aime.

Tu vas peut-être trouver cela osé, mais par tous ces manquements à l’énergie et les besoins humains, tu me donnes ma place, celle d’accompagner les gens à divulguer l’intime et l’authentique impensable, contacter ta vulnérabilité, te rebrancher à ton énergie. C’est vrai que j’ai une facilité à dire ce que je dis et ce que je fais sans jugement. Une habitude que j’ai récupérée il y a 20 ans.
Avant, je le faisais, mais je prenais des revers de médaille qui m’ont donné envie d’arrêter. A cette époque, j’ai vu aussi que je jugeais. Aujourd’hui, c’est fluide, tu prends ou pas. Cela ne change rien pour moi.

Et toi, comment fais-tu ? Te dévoiles-tu facilement ?


TA PLACE à QUELLE COULEUR ?

J’ai mis du temps à trouver ma place tant que je la cherchais à l’extérieur. Forcément, j’aurais pu chercher longtemps. Ta place, elle est en toi. Ce n’est pas si difficile de la trouver. Ce qui l’est, c’est de l’assumer, face à toi, tes proches, le monde. Et si en plus, tu en gagnes de l’argent, tu partages ta réussite, alors là, tout l’inconscient collectif remonte à la surface.

Comme je l’ai dit ce we à ce groupe, quand tu te rapproches de toi, plutôt que de la stocker et en faire une réserve, tu sens la sève de bonheur et de jouissance qui coule dans tes veines. Je le redis ici, ne stocke pas ta sève, laisse la couler dans tes veines

Véronique FM