Uncategorized

Dirigeant 3.0 Niveau d'énergie

Que faire à partir de ton niveau d’énergie

Et si la maladie était un atout à la transformation. Je propose une lecture qui n’a de réalité qu’à partir de constats de mes propres expériences, et celles de mes clients. 

« Pour se soigner ou pour garder son enfant malade, les absences du salarié sont monnaie courante dans le monde professionnel. En moyenne, 3,6% des salariés s’absentent un ou plusieurs jours au cours d’une semaine de travail, estime la Dares. Cela représente 678 000 personnes (JDN: Absence au travail : qui rate le plus de jours en France ? (journaldunet.com)« 


Comment faire un live pro avec le nez qui coule

L’autre jour j’étais vraiment malade: fièvre, nez qui coule, douleurs dans le corps, voix qui déraille, et tête en friche. C’était un matin de LIVE avec mon groupe de La Méthode Ta’Oma. Difficile de louper et surtout pas envie. Pourtant les questions m’assaillent:

Vais-je être à la hauteur ? Que puis-je leur apporter dans et état ? J’ai décidé d’y aller à partir de mon état. C’est là !

Le constat est rude mais c’est une réalité: Les gens malades finissent par avoir mauvaise réputation. Et pourtant…

Comme beaucoup, j’ai vécu quelques grippes et des journées enfants malades. A cette époque, j’avoue avoir un peu profité de notre système même si je n’en ai pas abusé. Aujourd’hui, je sais que la maladie fait émerger de l’inconscient, ce que tu ne veux pas voir, le corps l’exprime. Alors autant apprendre à voir non ?!

Bien entendu, l’idée n’est pas de construire sa vie et sa transformation à partir de la maladie, mais bien d’observer ce dont elle parle. Pose toi cette question: Comme tu as le choix du chemin pour découvrir le potentiel en toi, est-ce que tu prends la voie de la souffrance gratuite, ou la voie de l’authenticité ? Il y a fort à parier que consciemment, tu prends la seconde voie.

Qu'est-ce qui fait que tu continues à souffrir

C’est presque la question à 100 000€. Qu’est-ce qui fait que tu passes de « je souffre » à « je décide d’arrêter de souffrir » ?

Un documentaire ? Une rencontre ? Des prises de conscience par la comparaison avec d’autres dans la même situation ? Autrement dit, il existe une ribambelle de point sur lesquels tu peux rebondir. Ce qui fait la différence, c’est non seulement ta décision, mais la puissance de ta décision. Dans cet autre article L’addiction à la souffrance, j’aborde avec quelle facilité l’être humain s’est habité à vivre à demie et pour ça, il faut qu’il souffre. Bien que les 2 côtes de pièces existent à savoir souffrance/bonheur, il n’existe pas d’obligation à la souffrance et surtout pas à son addiction.

Nous venons d’un monde ou si tu ne souffres pas, tu n’attire pas la compassion ou tu ne vis pas vraiment. Tu ne peux avoir de vrais problèmes que si tu en souffres. Autrement dit, il est tout simplement impossible de se sentir bien si un mai ou toi-même traversez le blizzard.

Qu'est-ce qu'un être humain qui ne souffre pas ?

Je ne détiens pas LA réponse, mais des pistes eu égard à mes 25 années d’expérience d’accompagnement et de transformation. Plutôt que de rechercher la souffrance pour te donner l’impression de vivre, si tu passais à « je veux vivre pleinement maintenant ». Qu’est-ce que cela change pour toi ?

Dans mon métier de révélatrice de potentiel, tout comme chamane, je vois à quel point nous sommes impuissant sur l’autre. Cependant, nous avons en notre pouvoir celui d’influencer le processus la personne (et non pas la personne elle-même) peut s’en saisir et se transformer à partir de lui-même et de son pouvoir. Une personne qui décide de ne pas lâcher la souffrance, le manque de confiance, la mé-estime d’elle-même est autant à respecter que celle qui décide de transformer et/ou nettoyer ces blocages. Chacun son temps et son évolution. Mon naturel vous invite malgré tout à décider de voir l’autre côté de la pièce, celui qui ouvre, qui permet, qui jouit de sa vie en traversant l’intensité. Cette même intensité qui te dit à quel point tu es vivant.

C’est très particulier de débuter un article par la maladie et l’absentéisme, et terminer avec ton potentiel à reprendre ton pouvoir.

Je te laisse y réfléchir…

Have a good day

Véronique

P.S.: Pour t’inscrire à mes Live « Découvertes en Terres Inconnues », webinaire offert, c’est ici 

Dirigeant épanoui

Choisis tes réactions émotionnelles

Depuis quelques temps, je focusse chez moi et observe chez les autres les réactions émotionnelles face aux évènements. Puis je fais des liens entre la demande d’amour et les réactions d’agressivité ouvertes ou latente.

Qu'est-ce qui t'éloigne de l'Amour dans tes réactions émotionnelles

Nous sommes dans un monde qui tente d’imposer le zéro défaut chez les autres mais pas chez Soi. Je pourrais déposer ici des kilos des jugements et hypothèses que je perçois. Je vais plutôt m’attarder sur l’instinct et le choix conscient de la réaction que tu choisis d’avoir. Il y a peu, mon groupe de stagiaires me dit que l’exercice que je propose…je l’ai déjà donné. Temps imparti et organisé dans le déroulé de la session out.  J’ai clairement vu en moi mon choix de réaction style :

 

  • Pas prévu
  • On fait quoi
  • Quelles sont les conséquences

et mon état émotionnel aurait pu glisser dans:

  • Panique à bord
  • Confusion
  • Cafouillage

J’ai mis 20 ans à éliminer le poids de la honte d’une erreur en public et y en encore à faire sans doute. Au contraire, je me suis vu consciemment prendre la température du groupe face à cet évènement, regarder l’implication d’un éventuelle changement d’exercice, voir et ressentir l’intérêt à faire refaire l’exercice avec une autre intention que la 1ère fois.

 

Je me suis sentie droite, claire et calme. Je n’ai pas laissé place à l’émotion et suis restée sur le concret: de quoi les stagiaires ont-ils besoin pour leur progression et qu’est-ce qui est en mon pouvoir. Voilà les questions que je me suis posée. Par la suite, en assumant ouvertement cette boulette, les retours furent géniaux car focalisés sur l’intérêt à refaire pour mesurer l’évolution.

 

J’ai choisi de ne pas entrer dans l’émotionnel. Le voir aussi clairement cette fois-ci me donne de l’Amour pour moi. C’est doux et chaud de pouvoir me dire que je peux compter sur moi.

MOTIVATION ET CHOIX

 

J’ai d’autres évènements dernièrement qui m’ont challengé. C’est inconfortable mais je suis amoureuse de la transformation pour l’évolution et j’adore ça. Ce qui est sûr et certain, c’est que la transformation ne se fait pas d’elle-même. Il faut même être bien motivé.e pour la faire car ego et inconscient vont tenter de te freiner.

 

Être un humain est facile. Être un humain en conscient, c’est notre chemin à tous….

Have a good day
Véronique

Disque dur mental

Comment vider son disque dur mental

 

Je vais te raconter comment j’ai vidé mon disque dur mental et à quoi j’ai échappé grâce à ça. Moins de 70% des gens se vident la tête moins d’une fois par trimestre. Pour avoir une bonne santé mentale, il faudrait le faire plusieurs fois par semaine. L’écart est grand. Il est grand temps de s’occuper de Soi, de regarder ce qui te fait plaisir et Oser le faire. 

J’étais épuisée. J’élevais seule 2 enfants avec 18 mois d’écart, et mon boulot. Si cela n’avait été que cela, j’aurai pu trouver des parades, regarder mes difficultés et trouver mes solutions. Mais il y avait un dirigeant à côté de la plaque, et une équipe sous son joug. Salariée et jeune maman, je n’avais même pas pensé que je pouvais changer mon fusil d’épaule et tout simplement quitter cette entreprise et son dirigeant. Puis j’avais mes 2 enfants auxquels je vouais toujours aujourd’hui, un amour sans faille. De plus en plus de contrainte horaires, de tâches ingérables vu le timing imparti, j’ai commencé à osciller version déséquilibre. 

Puis un jour, mon aîné de 4 ans tombe gravement malade. Comme j’informais mon patron de mon absence, j’ai été confronté à ce dilemme : rester à travailler avec un con qui ne me respecte pas, ou partir. A ce moment, j’ai vu mes valeurs et leur importance à mes yeux. Ce dernier épisode que je vous partage ici n’est qu’un épiphénomène sociétale. Beaucoup d’entre nous sommes confronté à cette question : Qu’est-ce que je respecte en premier : Moi ou l’Autre ?

Pourquoi les scénarios se rejouent

Inconsciemment, nous rejouons la même partition parce que c’est connu pour notre inconscient et notre ego. Nous mettons alors tout en œuvre pour nous placer en posture de rejouer encore et encore cette même partition. Ceci peut avoir une fin : celle de décider de ne plus la rejouer.

Le nouveau paradigme peut sembler rude dans la transition car les scénarios ont la vie dure. Ils sont rodés, exercés. La seule possibilité de les enrayer est de prendre une décision radicale vis-à-vis des résultats que vous voulez obtenir. Dans ma partie, je parlerais de niveau de plaisir de vie, de joie et d’énergie récupérée. C’est facile, il suffit d’être plus déterminé et plus conscient que le scénario.

 

Quand le mental s'emballe

Je t’ai déjà parlé de ton disque dur mental ? Oui. Mais qu’est-ce donc ?
Lorsque tu n’as pas de conscience sur ce qui se passe, tu vas chercher à compenser par le mental. Tu vas réfléchir, encore et encore, poser des hypothèses etc. Tu es dans l’illusion de maitriser et de contrôler. En réalité, tu parles dans le vide, tu brasses de l’air et y perds ton énergie si précieuse. Sur ce point ou tu peux récupérer du pouvoir sur toi. Quand tu regardes bien, l’attitude générale est plus de se dire que tu n’as pas le choix, que tu es obligé.

Je ne peux pas, je n'ai pas le choix...

La difficulté n’est pas le choix mais d’assumer d’en vivre les conséquences. Il y a celles que l’on peut prévoir, et celles qui arrivent en cascade par la suite. Une chose est sûre : il n’y a que toi qui peut changer les choses, et personne ne le fera à ta place.

 Véronique

Dirigeant qui sourit

La Sagesse du Dirigeant 3.0


« La sagesse d’Epicure (331-270av.J.6C) est encore fréquemment confondue avec celle d’Artistippe de Cyrène (435-356avJ.-C), et toutes deux sont caricaturées à outrance. Non, l’épicurien n’est pas ce « pourceau » qui fait assaut de bonne chair et ne s’épanouit que dans un libertinage débridé…« 

(Source: www.lexpress.fr) 

Sagesse 3.0

Quand je lis ces mots, je lis à quel point l’homme est enfermé dans les schémas de devoir malgré lui catégoriser une attitude et l’enfermer dans une limite. J’ai lu bon nombres d’articles qui parlent de la recherche de la jouissance facile et du détournement du plaisir vers une intention sale. Et oui, le plaisir, c’est ailleurs que dans l’entreprise. Qu’on se le dise, le plaisir/désir prend sa source dans l’inné, l’intuitif et non pas le mental. Maslow en a fait une pyramide qui en son sommet parvient à la félicité. Imaginons un instant qu’en lieu et place de cette pyramide (qui comme chez Ikéa nous trace un passage obligé, cela soit dans cette conscience contemporaine du fonctionnement de l’humain, un rectangle avec 5 colonnes qui interagissent les unes entre elles, et que nous puissions faire faire un tracé au jour le jour. Imaginons encore que l’estime de Soi soit au même niveau que le plaisir/désir, ou que les besoins fondamentaux soient plus élevés que les besoins d’appartenance. 
Je vous propose d’imaginer encore un instant qu’au lieu de suivre sagement ce chemin tracé limitant, que ce soit parce que votre appartenance est au top que vos besoins fondamentaux sont nourris. Cela ouvre la perspective que l’important est que au delà que ces besoin soient nourris, mais qu’ils soient indépendamment d’un ordre établi sur un constat de comportements qui date de plusieurs siècles. LE chaos et le vertige de prise de conscience des possibilités d’évolution de l’humain. 

Le dirigeant 3.0 qui répond à ses désirs

C’est un peu la même chose pour les dirigeants d’hier aujourd’hui. Ils ne sont pas dans cette recherche de luxure mais dans celle du désir inné de vivre sa liberté, ses envies, son affirmation envers son environnement, tout autant qu’envers ses collaborateurs et sa propre entreprise.

Affronter le regard de l’autre d’être un dirigeant hors norme défi la logique établie d’un cheminement lié au regard qui juge. La plupart du temps, ce jugement repose non pas sur l’action ou le savoir-être envers l’un d’entre eux qui ose et qui se permet, mais sur l’envie, voire, la jalousie de celui qui n’ose pas.

Pour sortir des schémas ancestraux, il n’est pas d’autres moyens que de passer à l’action, contredire et contrarier celui-ci non pas auprès de son environnement, mais à l’intérieur. Tu as inscrit ce scénario en toi et c’est par ce même chemin que tu vas l’éradiquer.

La Sagesse du dirigeant 3.0 - De la sécurité avant tout

Dirigeant épanoui

Il y a les bonnes choses et les mauvaises. C’est établi, posé et respecté comme tel et pris pour acquis. Notre niveau de conscience d’aujourd’hui ne nous permet pas de remettre en cause notre naturel. Ça tombe bien. Pourtant l’ego lui, le fait allègrement, répondant à ce besoin de sécurité primaire. Mais rester à ce niveau de conscience enferme avant tout. Je propose d’aller plutôt sur les lois naturelles et incontournables. Si je saute de la falaise, j’ai toutes les chances de mourir. C’est la loi de la matière. Si je heurte une voiture, je peux potentiellement mourir. C’est la loi : action=conséquence naturelle.

Allons maintenant du côté des dirigeants.
Si tous les jours un dirigeant arrive triste auprès de ses clients et collaborateurs, et crie plutôt qu’il ne leur parle, il nie la loi de communication. Les conflits, les discordes vont alors bon train. Mais toutes ses lois font fi de celle qui trône avec gloire sur et dans l’humain, le plaisir

ET LA LOI DU PLAISIR ALORS

Comme se fait-il qu’après en avoir parlé pendant plusieurs siècles, le plaisir ne soit toujours pas à l’honneur et en toute circonstance. Je ne parle pas d’aspect libitinaire mais du plaisir de jouir de sa liberté, d’être dans ta créativité à tous moments, et oui, aussi, de la sexualité.
Comment se fait il que tout le monde court après et que ces mêmes personnes cherchent sans arrêt à le camoufler, l’atténuer, l’éteindre. Qui a un jour décrété que le dirigeant devait s’en priver ?

Le dirigeant 3.0 lui, a compris dans sa sagesse que le plaisir est la base. Il mesure alors l’écart entre ce qu’il vit aujourd’hui, et ce qu’il veut vivre. Il voit l’écart mais ne sait pas pourquoi commencer pour se transformer, se révéler à lui- même, et construire sa vie personnelle. Pas de trucs ni astuces pour cela, il faut y mettre de l’effort, du temps de l’argent, des moyens : c’est en mettant les mains dans le cambouis que tu découvres tes freins bien entendu, mais aussi ta finesse, ta sensibilité et ta vulnérabilité. Ce n’est que lorsque tu vois ces différents niveaux, que tu les vis que tu récupères ton pouvoir sur ton ego, ton inconscient.

Être le pont

Être le pont

Être le pont

Un être humain c’est comme château de cartes. Quand tu tentes d’ôter la carte du dessous, par conséquent, tout se case la gueule. Regarde avec quelle délicatesse, quelle précision tu poses la carte du dessus ceci peut importe la hauteur de ton château. Si tu focalises sur le fait que ton château soit bringuebalant, tu plonges.

L’évolution de conscience de l’homme ne peut s’arrêter à des faits dûs à l’ego. Sinon, sur l’échelle de la déceptitude, tu serais à -0. Quand tu te mets pleinement dans ce qui te mène, c’est un leurre de penser que tout roule, tout coule de source. Aussi, mon truc à moi, c’est le groupe, l’ensemble et être le pont. Si j’élargis, je pourrais parler de cercle. C’est mon constat. Je crée des ponts entre moi et ma conscience, entre moi et les autres entre toi et les autres, entre toi et ta conscience. Mais ce n’est pas toujours facile d’être le pont.

 

COMMENT M'IMPLIQUEr pour L'être humain

J’ai fait une retraite de 6 mois il y a plusieurs années. Mon idée était et reste de m’impliquer dans ma vie pour grandir et ce qui m’en empêchais alors. C’est alors pendant ce temps que j’ai vu mon désir profond et puissant d’être en lien avec le monde. C’est là ou j’ai vu ma puissance et mon essence. Ca m’a pris du temps de voir cette réalité, j’adore l’humain sous toutes ces facettes, ego ou conscience peu m’importe. 

Croire que nous avons le pouvoir de changer le monde est un leurre. Nous avons celui de nous rapprocher de nous-même tout en s’adapter à son évolution. Et c’est dans l’adaptation que nous récupérons notre pouvoir. Tu le vois aujourd’hui, tu n’as pas de pouvoir contre la loi, tu le récupères en faisant avec.

assumer d'être le pont

Être le pont

De la façon dont je m’offre et m’ouvre au monde dépend ma qualité d’être et de vie. Le choix est clair: j’évolue avec les infos que je reçois dans le subtil, ou je contre et je tombe malade. J’ai toujours été rapide et me suis souvent jugée nulle parce que, de fait, je déposais des informations trop tôt et elles n’étaient pas vues/entendues. Hurler en silence, la bouche grande ouverte sans aucun son. Ça c’était avant.

Le seul moyen que j’ai trouvé de mesurer le bon moment est l’observation. Tu as sans doute vu ce mouvement colossal se mettre en route depuis plusieurs mois. La gratuité dans les groupes fleurit pendant que d’autres nourrissent la relation à l’argent. Tu pourrais croire que ce sont les opposés. En réalité, c’est la polarité l’un de l’autre, car ces 2 courants nourrissent le même axe: ÊTRE CET HUMAIN DANS TON ESSENCE PURE

L'alliance entre l'argent et l'amour de soi

Alliance amour et argent

L’ego peut nourrir la gratuité par peur de la réussite, tout comme il peut nourrir l’argent sinon tu perds ta valeur.
Quand tu passes sur le pont, il n’y a plus de choix, juste un mouvement au regard de ce qui passe par le mouvement d’ensemble et comment tu décides d’être dans ce mouvement. C’est un mouvement d’amour pour toi.

❤️ Assumer tes désirs de gagner de l’argent, c’est de l’amour pour toi

L'humain et son système

Le mouvement de l’être humain est beaucoup plus simple que tout ce système. Il veut retrouver l’amour de lui-même qu’il a perdu. Alors il le cherche à l’extérieur. Mouvement parental d’abord puis autonome.
Il a besoin du pont pour aller vers lui-même. Un peu comme un spéléo avec sa corde et sa lumière frontale. Il veut voir ou il va, sinon trop de peurs remontent à la surface.
Quand je suis descendue en moi, je me suis plus que retrouvée, je me suis trouvée, tout simplement, durablement, et profondément. J’ai commencé a proposé ce travail sur la profondeur il y a 12 ans. A l’époque, ces mots faisaient peur. Mon entourage me disait, me conseillait, presque m’invectivait de faire plus soft. J’ai dit non. Je vois que depuis quelques années, le monde y est prêt.
Si je dois finir ce post avec ce qui me mène je dirais que je suis ma propre profondeur.

Si tu as envie de découvrir ta profondeur, ton essence pure, suivre mes news, juste échanger ou aller plus loin cliques ici.

Dirigeant 3.0 nouvelle génération

Le Dirigeant 3.0 – Nouvelle génération

Les dirigeants 3.0

La nouvelle génération de dirigeants épanouis

Dirigeant 3.0 nouvelle génération

Loin du Dirigeant 3.0 – Nouvelle génération, et après une année passée à gérer leurs équipes à distance et leur famille, les dirigeants sont épuisés. 56% sont en situation de « détresse psychologique », 30% en burn-out sévère. Comment les aider à penser à eux ?

Je vais te montrer comment passer d’un dirigeant épuisé à un dirigeant 3.0 – nouvelle génération.

Nous venons d’un monde où le dirigeant doit être celui qui travaille 150h par semaine et ne prend jamais de vacances. Il se doit de montrer la force, la puissance, la persévérance et l’intelligence. Le dirigeant sans failles et réponse à tout. En conséquence, ce dirigeant là est avant tout un dirigeant épuisé, seul, et triste. C’est le dirigeant qui coule avec le navire. 

Quel navire et au nom de quoi ?

Je pourrais parler de la génération E comme épuisé. Inscrit dans les schémas ancestraux, l’ego et les peurs ont la vie facile. Elles s’appuient sur les instincts primaires et l’impuissance apprise qui leur font perdre toute conscience de pouvoir faire différemment. De fait, sensations et impressions d’être pris dans un étau construit par l’homme et entretenu par la peur du dépôt du bilan s’installent. 

Chemin faisant, disons évolution, une nouvelle façon de diriger, un nouveau comportement du dirigeant voit le jour style « Hey, j’ai une vie aussi » et polarité inconsciente, la nouvelle génération de dirigeants se cherchent encore dans son comportement. Il veut donc à la fois une vie professionnelle épanouie dans la réussite, et une vie personnelle qui déborde d’amour. L’homme aurait-il compris et intégré qu’il peut avoir les deux ? 

Cependant la grande question reste: Comment je dirige si je refuse de m’épuiser à la tâche ? On voit alors fleurir les publicités qui honorent ceux et celles qui arrivent à travailler 5h hebdomadaires et gagner 10 millions d’€ de CA par mois. Ceux-ci oublient de brandir avec gloire le glaive de l’équipe dynamique et très soudée en omettant qu’elle est sous-payée.

En d’autres termes, que ce soit pour le dirigeant averti qui a tout sacrifié ou celui qui débute qui est prêt à le faire, le nombre d’heures au travail amène à faire des choix. Trop souvent, les sacrifiés sont le dirigeant lui-même et sa vie de famille. Les deux passent après l’entreprise, l’équipe, et le client. Appât du gain ? Oui peut-être. (Lis L’univers et ton P.I.J.E.D.) Mais j’opte plutôt pour la conformité aux attentes des Autres. C’est une véritable prise de risque que de s’affirmer dans ses choix stratégiques de direction.

Le dirigeant 3.0 Nouvelle génération

Dirigeant 3.0 nouvelle génération

VIVRE à partir de toi

Ce que je vois, c’est l’envie de changement, plus de respect de soi et de ses désirs. Par conséquent, ce désir de s’affirmer à partir de Soi et proposer au monde une aventure ou une rencontre te sollicite, te challenge. 

Je me souviens quand j’étais petite, je voulais être celle qui révolutionnerais le monde et permettrais à chacun de s’ouvrir à ses propres talents et en nourrir le monde. Faire en sorte que le monde puisse jouir des plaisirs de cette planète, de voyager et partager ses expériences. J’ai vite vu que c’était un désir vain, un vœu pieu (sans croyance religieuse) d’amour universel: Utopie et candeur de l’enfant. 

J’ai compris que ca allait être la bataille. Alors du fond de mon être HPI et asperger, et après près de 20 ans d’errance et d’essais, je pris ma décision d’accompagner l’humain dans sa transformation.  

Mon expérience d’avoir tué, enfoui et caché mes capacités et mes talents innés m’a profondément interrogée sur la nature profonde de l’humain. Je suis donc passée de « Qui ca dérange que j’ai tel talent » via « Qui peut en profiter » pour enfin arriver à « A qui j’ai envie d ‘apporter ce talent » (Lis La Méthode Ta’Oma)

Pour moi, tu as des talents cachés, des capacités inexplorées. Tu vas te poser la question de pourquoi me parle t-elle de mes talents alors que je veux juste m’épanouir dans ma vie personnelle, voire, la créer. Et bien, si tu veux bien, arrêtons de nous raconter des histoires et regardons que tout simplement, tu sais que c’est vrai, et surtout, il y a une raison qui fait que tu es dans ca aujourd’hui, et que tu veux en sortir. 

Mais comment les mettre au jour et à ton service ?

Découvrir ton potentiel

En conclusion et pour des raisons qui sont les tiennes, tu as décidé de focusser sur ton entreprise, ton job, et je ne jugerais jamais ses raisons. Ce qu’il faut que tu saches, c’est que parmi elles se trouvent des fausses-amies, des fourbes, des tapies dans l’ombre. ces raisons, elles ont pour la plupart du temps poussée par l’ego alors posé sur des croyances. Tu te retrouveras peut-être dans celle-ci:

Peur de déplaire à son père, sa mère, son épouse, son mari etc

  • Peur du rejet
  • Peur du regard de ton environnement 

En transformant tes relations personnelles, tu crains peut-être :

  • D’être la risée (ca ne se fait pas dans ton monde)
  • La honte
  • La mise au pilori

Et donc naturellement tu restes dans :

  • Je suis triste, je n’ai pas d’amour, je me cache derrière mon travail

Et si tu es déjà en couple mais que cela tourne au vinaigre, tu penses que si tu veux changer tout cela, il/elle va demander le divorce, les enfants ne veulent plus te voir, ton entreprise va s’effondrer…

Bref, un beau scénario catastrophe! 

Et si tOn intuition et tes emotions étaient une force

Dépasser cela te demande de l’effort et du désir. Sans désir, pas la peine. L’effort est aussi d’être authentique avec toi autrement dit, apprendre à voir ou tu te mens inconsciemment. Se découvrir n’est pas une punition. C’est au contraire t’offrir la possibilité d’élargir qui tu es et ce que tu veux faire de toi. Derrière chaque scénario se cache de l’énergie d’une puissance incroyable. Elle est donc bien là, mais non disponible et non accessible.

Lorsque tu prends le chemin de ta découverte, tu récupères cette énergie et acquières ainsi de la clarté sur toi, et le monde. Tu te vois puissant, et tu l’es. Car les seuls freins qui existent entre toi et la vie dont tu rêves, c’est toi qui les fabrique. 

Depuis toujours, je perçois les informations dans le subtil et l’inconscient et je place ce talent inné et travaillé à ton service pour débloquer des situations récurrentes. En développant tes ressentis et ton intuition, tu verras que tu sais déjà beaucoup de choses en toi. Il te faut juste un guide qui t’amène à le voir et à l’utiliser. 

De fait, c’est comme ca que j’amène les personnes à affiner leurs perceptions subtiles et les utiliser dans leur quotidien. C’est dans la profondeur que tu rencontres ta beauté.

c'est dans ta profondeur que tu trouves ta beauté

Femme Triste

Et si tu passais à l'action

C’est très simple. Tu sais peut-être déjà si tu as envie d’évoluer en groupe ou plutôt en individuel face à toi-même. Dès que tu es décidé.e, tu peux me contacter directement et me poser tes questions: 0628206160. 


Tu es type lémurien caché dans les buissons

Tu as besoin d’infos avant de te lancer. Pas de problème. Prends ici une séance découverte offerte en cliquant ci-dessous

tu es type loup alpha

Dirigeant 3.0

Tu sais ce que tu veux. Tu as juste besoin d’un peu d’infos et de me contacter et démarrer. GO !

tu es type animal social - vie de groupe

Tu as envie de découvrir tes potentiels avec une alternance de groupe et de jardinage solo. Clique sur ce lien La Traversée Ta’Oma. Quand tu es décidé, soit tu me contactes, soit tu cliques directement en dessous:

Vie en groupe 3.0 intuition
Transformation

Ne stocke pas ta sève, laisse la couler dans tes veines

Transformation

Ne stocke pas ta sève, laisse la couler dans tes veines

Je me remets doucement d’une intense douche de beauté et de victoires de personnes que j’accompagnais ce we en déblocage de l’inconscient. Si toutefois elle était partie, ça gonfle ma foi en l’humain et son désir d’évolution

Quand ca fait flop, ca fait flop

MAIS D’OÙ CA VIENT ?

La semaine passée, j’ouvrais mon cœur à te partager mon envie de reconnaissance. Et bien ma demande à fait un magistral flop de retours – néants – nada – aucun. Ici en tous cas.

Rien de grave et ca me fait plus rire qu’autre chose. Mais je t’invite à te poser cette question: qu’est-ce fait que tu n’as pas répondu à cet appel ?

De mon côté, avant, j’avais le « on demande pas, c’est pas bien ». Quelle merde. Il existe aussi l’idée que pour que cela vienne du cœur, il faut attendre que ca vienne du cœur. POUAH

Je vois à quel point aujourd’hui je suis à l’aise et pleine d’enthousiasme à partager mon amour de l’humain. Je ne stocke pas ma sève et la partagé aisément. Et si quelqu’un me le demande et que je le pense, je le dis. Ouch…personne ne m’aime donc ici ? Non, sinon, il y a longtemps que tu serais parti.e.

Ma réalité

 

De mon jardin, je vois à quel point autre que l’argent, le sujet de l’amour vrai et authentique est encore tabou. Dans les relations hommes-femmes, ne faut pas dire, ce n’est pas décent. Dans les relations pros, ce n’est pas la cadre. Dans les relations amicales, c’est pudique.

Pourtant, si tu savais à quel point c’est bon et doux de dire à une personne « je t’aime ». Rien derrière (et rien devant), juste c’est 2 mots. Faut-il qu’ils soient réservés à la sphère amoureuse ? Filiale ? Est-ce qu’ils sont juste réservés ?

De fait, on va tous et toutes crever de manque d’amour par manque de courage et de Oser dire ton authenticité. Dommage, parce qu’on en a tous terriblement besoin.

Ma place

Alors je te le dis tout en gardant mon froc bien à sa place, toi, ami.e lecture et lectrice, je t’aime.

Tu vas peut-être trouver cela osé, mais par tous ces manquements à l’énergie et les besoins humains, tu me donnes ma place, celle d’accompagner les gens à divulguer l’intime et l’authentique impensable, contacter ta vulnérabilité, te rebrancher à ton énergie. C’est vrai que j’ai une facilité à dire ce que je dis et ce que je fais sans jugement. Une habitude que j’ai récupérée il y a 20 ans.
Avant, je le faisais, mais je prenais des revers de médaille qui m’ont donné envie d’arrêter. A cette époque, j’ai vu aussi que je jugeais. Aujourd’hui, c’est fluide, tu prends ou pas. Cela ne change rien pour moi.

Et toi, comment fais-tu ? Te dévoiles-tu facilement ?

ta place à quelle couleur ?

J’ai mis du temps à trouver ma place tant que je la cherchais à l’extérieur. Forcément, j’aurais pu chercher longtemps. Ta place, elle est en toi. Ce n’est pas si difficile de la trouver. Ce qui l’est, c’est de l’assumer, face à toi, tes proches, le monde. Et si en plus, tu en gagnes de l’argent, tu partages ta réussite, alors là, tout l’inconscient collectif remonte à la surface.

Comme je l’ai dit ce we à ce groupe, quand tu te rapproches de toi, plutôt que de la stocker et en faire une réserve, tu sens la sève de bonheur et de jouissance qui coule dans tes veines. Je le redis ici, ne stocke pas ta sève, laisse la couler dans tes veines

Véronique FM

microphone, mic, vocal

Témoignage Claudia, entrepreneur

Evolution d'une entrepreneure

Témoignage et évolution d'une entrepreneure

UN AVANT-APRES

J’avais envie de devenir entrepreneur mais je ne m’en croyais pas capable; J’avais beaucoup de stress et mon dialogue interne négatif sur moi. Je cherchais la validation à l’extérieur. 

Aujourd’hui, j’ai ôté une tension dans mon corps et mon cerveau. Je découvre une autre façon de vivre et d’être tellement sereine. Je fais, j’apprends, et j’ai envie.

Mon travail avec toi me permet de me sentir nourrie par mes décisions…

Evolution d’une entrepreneure, suite. Lire aussi « Le dirigeant 3.0 Nouvelle génération »

QUELLES SONT LES CONSEQUENCES DANS TON ENTREPRISE D'ÊTRE PLUS PROCHE DE TOI ET DE TES DESIRS

Ca fait près d’un an que je passe beaucoup de temps à chercher sans faire. Aujourd’hui, je fais et voilà. Je ne fuis plus dans la recherche et passe à l’action immédiatement. J’ai vu que je faisais déjà ce que je rêve de faire… 

LA DECOUVERTE QUI T'As LE PLUS IMPACTEE

C’est dans la relation à l’argent et le plaisir d’en avoir…

PORTES OUVERTES SUR DES PERSPECTIVES

J’ai maintenant conscience que j’ai tout à portée de main. M’accepter, assumer mes compétences, et j’ai changé mon rapport au long terme. Si je veux quelque chose, je peux le construire dès maintenant…

PENSES-TU QUE TU AURAIS PU ACCEDER à CELA SEULE ?

Cela fait 7 ans que je me cherche. J’avais des choses auxquelles je n’avais pas d’accès. Je n’étais pas capable de les voir. Ce n’est qu’au travers de notre collaboration très puissante que je me suis libérée et qui me permet de faire ce que je veux et d’être heureuse…

VEUX-TU AJOUTER QUELQUE CHOSE D'IMPORTANT POUR TOI ET LES AUDITEURS

Je suis bilangue et biculturelle et j’ai envie de partager cela avec mes clients et au sein de mon entreprise. J’ai maintenant envie de créer mon équipe, et une communauté inspirante…

Si toi aussi tu veux découvrir tes capacités innovantes et les mettre au service de ton entreprise, clique sur ce lien La Méthode Ta’Oma

L'inconscient ton meilleur ennemi

L’INCONSCIENT, ton meilleur ennemi

L'inconscient ton meilleur ennemi

l'inconscient, ton meilleur ennemi

nouvel axe de déblocage de l'inconscient

L’inconscient est ton meilleur ennemi. En réalité, tu sais déjà beaucoup de toi mais plus ou moins consciemment. Tu as mis tout en œuvre pour avancer, faire évoluer une situation pour changer de scénario. Mais rien à faire, la situation se répète ( à lire comme: Tu répètes la situation inconsciemment !). Parfois par manque de désir, de connaissance ou d’inspiration. Mais d’autres fois, tu fais vraiment tout pour que cela fonctionne sans succès.

du neuf !

En cette rentrée 2020, j’aborde les déblocages de l’inconscient par un nouvel angle : tu sais…mais inconsciemment. Tu n’as pas encore accès à cette information parce que ton inconscient reste focalisé sur un événement, une peur, une émotion ancienne, et cela empêche de sortir de ce scénario. Le déblocage se fait avec ton aide, avec ce que tu sais déjà de toi, et mon talent naturel à recevoir l’information dans le subtil et me connecter directement à ton inconscient quand c’est nécessaire. Ce qui est débloqué est débloqué. L’énergie est relancée, et avec tes actions, tu entres dans un nouveau schéma fluide et libre.

Ce n’est pas le tout d’avoir des talents. Il faut savoir les utiliser et les mettre au service du monde. En tous cas, de ceux et celles qui veulent sortir de leurs difficultés.

Mon axe est de tout donner pour que l’humain revienne à son essence profonde, jouissive et durable. De fait, lorsque je dis que l‘inconscient est ton meilleur ennemi, c’est qu’il contient les informations à la fois qui te retiennent mais aussi qui te permet de franchir la nouvelle marche et atteindre ton cap.

Après le parcours des ressentis sur Facebook de la semaine passée, beaucoup ont vu à quel point ils/elles se sont éloigné.es de leurs ressentis. Tu as les moyens d’ouvrir tes perceptions (Lire La Méthode Ta’Oma)

Balance ton erreur

BALANCE TON ERREUR

Ce thème d’aujourd’hui va te dérange ou t’arranger. Je te parle du droit à l’erreur voir même, la culture de l’erreur (observe tes ressentis de l’instant en lisant cela)

L’environnement et toi

Quand j’étais petite, j’avais la phobie de l’erreur. Ca déclenchait en moi de la terreur. De là, je me suis conditionnée à être parfaite 0 défaut. Non mais tu vois le goulag? En réalité, personne ne m’a demandé de faire ca…sauf moi, dans mes croyances d’alors. Vu l’âge auquel cela se réfère, c’est même pas encore une croyance mentale, c’est archaïque. Un réflexe. Quel est mon risque? Mourir, et mon ego se déchaîne, c’est normal, parce que l’être humain est fait comme ca.

La croyance, elle s’installe plus tard. Quand ton mental tricote des kilomètres de peurs insondables et abyssales, et que tu décides inconsciemment d’y répondre et t’y soumettre.

Revendique ton droit à l’erreur !

Et oui petit scarabée des montagnes, tu n’es pas parfait.e. Le chemin est long pour tenter de le devenir. Mais est-e vraiment le bon chemin?

En France, l’erreur n’existe pas. Ba si! C’est quand la dernière fois ou tu as entendus un de tes proches ou autres te dire: » Je suis suis trompé ? ». Est-ce que c’est parce qu’on est hyper balèze? Est-ce qu’on serait plus fort ou plus averti que les autres? Mais non, juste parce qu’on a pas encore accepté qu’à la fois commettre une erreur, c’est juste humain, et que surtout tu as les moyens de revenir dessus et d’apprendre d’elle.

Pourtant, tu vois bien que c’est tabou. Pourquoi?

Que ressens-tu quand tu fais une erreur? La plupart du temps, un sentiment profond de honte. Je te rappelle que la honte, c’est…tiens-toi bien… Tu pressens que tu devrais savoir faire telle action mais en même temps, tu sais que tu n’en n’a pas encore la capacité. Tout cela face aux personnes qui comptent le plus à tes yeux, tes parents.

Faisons un petit détour par ce pourquoi te sont-ils si chers (tu peux lire ici aussi te coûtent-ils si cher!). Toujours de façon archaïque, tu sais que tu n’es pas autonome, tu es dépendant notamment de tes parents, ou disons le, de tout adulte ou plus âgé qui pourra satisfaire tes besoins primaires. Pas glorieux tu penses? Non, archaïque. C’est.

Délice de partage
J’ai commencé à passer mon permis avant mes 18 ans. Calcul savant pour avoir le permis à l’âge requis. Donc depuis environ 40 ans, je conduis. 0 accident grave ou pas, 2 accrochages. Me suis fait cambrioler. Bref. Par contre, des excès de vitesse aïe! Pas des grands hein, mais du 10 à 20 au dessus du code. Donc amendes, normal. Je n’ai jamais eu de mal à les payer. J’ai fauté, je suis hors la loi, je paie. Mais la dernière, c’était lors du passage du 90 à 80 km/h. Boom, gaulée. Le gendarme fut courtois et m’a juste sermonnée. Sur le retour, je réfléchissais: Ca fait 40 ans que je conduis, et qui m’en félicite hein ? Personne, nada ! Aucune circonstance atténuante. Ben non pourquoi il y en aurait-il?

Autrement dit, en France, tu apprend très très jeune à repérer ce qui ne va pas, et à taire ce qui va bien.

Ton comportement, ta honte et ta fierté

Quand tu réussis ton entreprise, ton action, tu es fièr.e. La messe est dite, voilà, la polarité. Aucun choix possible, soit tu as honte, soit tu es fièr.e. La base est la même entre les deux, mais elle peut être différente de chacun d’entre vous. Par exemple pour moi, le socle commun était être visible et aimable…oh choupinette ! Pour toi, ce sera autre chose.
Donc tu vois que rester dans cette polarité ne va rien t’apporter de bon. Tout juste un changement de paradigme accompagné d’un sursaut de joie. Pinuts.

L’erreur transformatrice et enrichissante A HAUTE VOIX ?

Dire, dénoncer balancer ton erreur à la face du monde, c’est tellement jouissif. Vraiment. Je me suis planté.e! Quel bonheur ! Parce si tu savais aujourd’hui ce que tu vas découvrir demain, ca se saurait non. Donc pourquoi essayer? C’est impossible de passer à côté d’erreurs. Ou alors tu ne bouges plus, une statue.

La voie de la guérison est le circuit de la décision dont je t’ai déjà parlé. A savoir, à chaque situation, tu as 2 possibilités, 2 choix: soit tu ignores, soit tu reconnais. Dès lors que tu reconnais, tu entres dans un parcours de guérison, de pardon à toi-même et tu enchaines les apprentissages et nouveautés tellement plus kiffantes, profondes et transformatrices. Tout ca grâce à l’erreur.

Je ne voudrais pas faire de redite, mais dès lors que tu décides de ce tu veux, ton ego s’apaise et reste dans sa loge et son rôle qu’il sait particulièrement bien tenir. Et plus tu transformes, plus tu grandis.

Balance ton erreur

Alors, à quand ta prochaine erreur avec délice?
Si tu as envie, partage une erreur, un échec cuisant dans ta vie…..

Je vous love
Véronique FM